Edition 400 EcoMatin

200CFA

Le 25 septembre 2020, Afreximbank adresse une correspondance au Minepat dans laquelle elle sollicite l’intervention de l’Etat camerounais et de la Beac, dans une affaire où elle estime avoir été flouée par Emmanuel Neossi, patron entre autres de Producam et de Néo Industry. L’affaire semble tellement grave que l’institution financière affirme qu’elle pourrait avoir des répercussions négatives sur les relations entre elle et les Etats de la Cemac. A l’origine, un emprunt réalisé par Producam auprès d’Afreximbank, en pool bancaire avec Commercial bank Cameroon(CBC).
Lire l’enquête D’EcoMatin.

Catégorie :