Edition 408 EcoMatin

200CFA

A Garoua-Boulaï, ville frontalière à l’Est, plus de 800 camions sont stationnés et plus de 1600 emplois menacés tandis que les activités dans tous les secteurs de l’économie sont à la baisse. Une baisse qui touche particulièrement les secteurs de l’hôtellerie, du transport des produits pétroliers avec un impact très négatif sur les recettes de la commune qui prélève la taxe de stationnement sur les gros porteurs. Le reportage de notre envoyé spécial à Garoua-Boulaï.

Catégorie :