Edition 411 EcoMatin

200CFA

Comment en sont-ils arrivés là ? Depuis plus d’un an le DGI et le Président du Gicam, principal mouvement patronal du pays, sont en « guerre ». Dernier exemple en date, le 15 et 19 février dernier. Modeste Mopa Fatoing s’est rendu à Douala, pour présenter aux opérateurs économiques les contours des nouvelles mesures fiscales contenues dans la loi de finance de l’année 2021. Comme on pouvait s’y attendre, Célestin Tawaba et avec lui le Gicam, qui regroupe les plus gros contributeurs du pays en termes de recettes fiscales, a tout simplement choisi de le boycotter. L’affrontement transcende le cadre professionnelle et est devenu un conflit d’individus. Une guerre de tranchée où chacun veut la tête de l’autre. Dans un climat économique incertain, où le gouvernement compte sur le secteur privé pour relancer la croissance, jusqu’où sont-ils prêts à pousser l’animosité ? Que se reprochent-ils ? Que nous réservent t-ils en 2021 ? A qui profite cette guerre fratricide ? L’analyse de EcoMatin

Catégorie :