Edition 421 EcoMatin

200CFA

La CBC est aujourd’hui un exemple de restructuration bancaire au Cameroun. En 2020, la banque a réalisé un bénéfice de 3,604 milliards, en hausse de 30%. Son PNB est passé à 24,378 milliards sans les provisions, qui elles tournent autour de 6,620 milliards. Une belle performance pour l’ancienne banque de Yves Michel Fotso qui, il y a 12 ans était au bord de la faillite. Avec cette santé financière, CBC aiguise les appétits à tel point que l’Etat, détenteur de 98% des parts hésite à se retirer. Pour l’instant, rien n’est décidé mais autour du président de la République, deux tendances s’affrontent. Une qui prêche le prolongement de la présence de l’État comme principal actionnaire et l’autre qui défend la légalité et son retrait pour laisser place aux investisseurs locaux y compris le groupe Fotso…
Lire le dossier de EcoMatin

Catégorie :